Ciné Club “Central Station-Central do Brasil”  en collaboration avec l’Ambassade de Bresil au Liban et le Centre Cultural Brasiliban​ – 1/2/2016

Capture

———————————————————————-

Heure du Conte “Lucie j’y vais” en collaboration avec l’Ambassade de Bresil au Liban et le Centre Cultural Brasiliban​ -30/1/2016

12642648_1016142085098964_2869532582742917738_n

———————————————————————-

Ecoute Musicale avec Cdt Tohme – 28/1/2016

944054_1015113178535188_2239934610547222841_n

——————————————————————-

Heure du Conte avec Fida pour les enfants de 4-7 ans –  23 Janvier 2016

12494996_1011645228881983_2603134194491106615_n12540622_1011668162213023_8177987393309826466_n

———————————————————————-

Shaking Zouk Mikael the Brazilian way – Samba Night and Brazilian Food Tasting

 in collaboration with Brazilian Embassy and Brasiliban – 21/1/2016

12642958_1016166418429864_5098256146546087708_n12642806_1016170425096130_5372216634470567720_n

———————————————————————-

Heure du Conte avec Fida pour les enfants de 2-4 ans –  16 Janvier 2016

3874_1008099769236529_6624008230152687979_n

———————————————————————

Coloring Night for adults – 9 December 2015

“It’s begin to look like Christmas…”

3644

———————————————————————-

SPECTACLE JEUNE PUBLIC « UCCELLINI » – 5 Decembre 2015

Par la compagnie SKAPPA et associés (France)

et… FETE DE LA STE BARBE

Dans le cadre de « La belle saison », un temps fort de l’Institut français du Liban dédié au jeune public, l’Institut français de Jounieh et la MJC de Zouk Mikael ont presenté le spectacle « Uccellini » la samedi 5 décembre à 15h à la Maison des jeunes et de la culture de Zouk Mikael.

Une peintre réalise devant le public son autoportrait. Pour commencer elle n’a besoin de presque rien : de l’eau et de la terre. Elle peint le tout début, la première impression d’être en vie, la première bouffée d’air dans les poumons. Au fur et à mesure qu’elle se déploie sur la toile, s’enrichit le regard qu’elle porte autour. A moins que ce ne soit exactement le contraire : un pas au-delà de son espace de travail, des êtres, tous différents les uns des autres, l’aident à avancer. L’art comme possibilité d’aller chercher et de rendre visible ce qui nous rassemble.

Le spectacle a été suivi d’une fête de la Ste Barbe ; tous les enfants ont été déguisés !

Enfin, en marge du spectacle, une conférence a été donnée par le Dr Gretta Sahyoun, nutritionniste chez Danone Nutricia, évoquera la question «  Comment instaurer des habitudes alimentaires saines chez les enfants ».

12316589_986635098049663_5134000332537834290_n12342541_986635141382992_1047628631051629546_n

———————————————————————–

Ecoute Musicale – 26 Novembre 2015

“La Maison des Jeunes et de la Culture” –  Zouk Mikaël a repris les séances d’écoute musicale Commentées par le Commandant Antoine A. TOHME (écrivain, musicologue et officier à l’Orchèstre militaire des F.S.I).

Pendant la première séance on a traité l’oeuvre “Tableaux d’une exposition” par le   compositeur “Modeste MOUSSORGSKI”.

12249588_982857885094051_7938884201666678889_n12278745_982857781760728_2923868739062899255_n

———————————————————————-

Rally Paper Piétons – Zouk Mikael 1er Novembre 2015

12111916_972158589497314_6708671934878656027_n

Rallye-paper piétons à Zouk Mikaël

Pour la première fois, un rallye-paper piétons, organisé par la Maison des Jeunes et de la Culture en collaboration avec les paroisses, les Scouts et les clubs sportifs de Zouk Mikaël, a réuni toute la communauté zoukiote

Ce rallye a donné aux jeunes la chance unique de découvrir à pied les secrets, l’histoire et la culture de Zouk Mikaël par le biais de jeux et de questions dans un esprit de compétition.

Le but de ce rallye est de rassembler les jeunes âgés de 12 ans et plus pour travailler harmonieusement dans le cadre d’une équipe

Le rallye a été clôturé par une cérémonie de remise des prix en présence du maire de Zouk Mikaël, Me Nouhad Naufal.

———————————————————————-

Dream Matcher experience at MJC – 22 October 2015

12036792_968550326524807_7014661696288286585_n

12065774_968550256524814_3660023927204845508_n

———————————————————————-

Soirée Fayrouz – Ciné Club – 12 octobre 2015

En collaboration avec l’Institut francais de Jounieh

1531942_964314506948389_8048845964188535478_n

12119115_964315176948322_4064864595029719998_n

———————————————————————-

Advertisements

Ciné Club movies in 2015

Ciné Club movies in 2015

In a better world- 18/5/2015

He lives of two Danish families cross each other, and an extraordinary but risky friendship comes into bud. But loneliness, frailty and sorrow lie in wait.

Director: Susanne Bier
Writers: Anders Thomas Jensen (screenplay), Susanne Bier (story), 2 more credits »
Stars: Mikael Persbrandt, Trine Dyrholm, Markus Rygaard | See full cast and crew »

download

Eat drink man woman- 13/4/2015

Master Chef Chu (Sihung Lung) is semi-retired and lives at home with his three unmarried daughters, Jia-Jen (Kuei-Mei Yang), a religious chemistry teacher; Jia-Chien (Chien-Lien Wu), an airline executive; and Jia-Ning (Yu-wen Wang), an employee at a fast-food joint. Life at the family’s house revolves heavily around preparing and eating an elaborate dinner every Sunday. The stability of these meals gives them all strength as they deal with new romantic relationships and disappointments.

11146594_869006763145831_1676027400913441313_n

The best offer-9/3/2015

In the world of high-end art auctions and antiques, Virgil Oldman is an elderly and esteemed but eccentric genius art-expert, known and appreciated by the world. Oldman is hired by a solitary young heiress, Claire Ibbetson, to auction off the large collection of art and antiques left to her by her parents. For some reason, Claire always refuses to be seen in person. Robert aids Oldman in restoring and reassembling some odd mechanical parts he finds amongst Claire’s belongings, while also giving him advice on how to befriend her and deal with his feelings towards her. Also a friend of Oldman, Billy Whistler helps him to acquire a secret private collection of master paintings

11025170_847800245266483_3549554654746037316_n

Parle avec elle-8/1/2015

Benigno, un jeune infirmier, et Marco, un écrivain d’une quarantaine d’années, se rendent, chacun de son côté, à un spectacle de Pina Bausch, Café Müller. Ils sont assis l’un à côté de l’autre. La pièce est si émouvante que Marco éclate en sanglots. Apercevant les larmes de son voisin, Benigno aimerait lui faire part de son émotion, mais il n’ose pas. Quelques mois plus tard, les deux hommes se retrouvent dans d’autres circonstances, à la clinique El Bosque, où travaille Benigno. Lydia, la petite amie de Marco, torero professionnel, est plongée dans un profond coma suite à un accident survenu lors d’une corrida. Benigno, quant à lui, est au chevet d’Alicia, une jeune danseuse également dans le coma. Lorsque Marco passe à côté de la chambre d’Alicia, Benigno, sans hésiter, s’approche de lui. C’est le début d’une grande amitié quelque peu mouvementée.

10917350_826140330765808_7294377441924306740_n

Every Ciné Club was followed by an interesting discussion thank to Mrs Rima Haddad.

IMG_0843

Ciné Club “On the Rails”

La Maison des Jeunes et de la Culture a projeté  le documentaire « Sur les Rails » le Lundi 29 mai 2015 en la présence de  Mme Zeina Haddad  et Dr Eugen Dabous de  l’ONG Train/Train.

L’idée de faire un film est née il y a quelques années approuvée par le président du syndicat des chemins de fer.

Elle partit de la gare centrale de Mar Mikhael pour faire un long trajet passant par chaque gare et chemin de fer sur le littoral et la montagne libanaise.

Un tour qui va nous faire découvrir des histoires cachées dans les coins des stations de trains et des rails dénudés.

Une nostalgie d’une histoire qui reprend vie avec les cheminots encore vivants et qui ont jadis travaillé dans les gares, les larmes aux yeux, espérant le retour du train un de ces jours ramenant avec lui la gloire industrielle et culturelle qu’il a laissée derrière lui.

11222117_909594235753750_5509411000033638987_n

 

Maison des Jeunes et de la Culture host the documentary film « On the rails » on Monday June 29th with the presence of Mrs Zeina Haddad the director, and Dr Eugen Dabous from Train/Train NGO.

The idea of the documentary started a couple of years ago with the syndicate of railways and its president.

It started off from the station of Mar Mikhael to include in its long journey every station and railways, on the coast and Lebanese mountains,

It is a journey to acquaint us with hidden stories in the hidden corners of the stations and the forgotten railways.

It is nostalgia that lives in the heart of the remaining employees who worked in the railways.

There is a glance of hope in their eyes that the train will come back one day and bring back industrial and cultural glory that had been left behind.

11039840_909595105753663_4407103712045492157_n 10406351_909594522420388_2384414307121769068_n 10985037_910896458956861_9674391395394524_n

Carnaval de Nice, à Zouk Mikaël

Carnaval de Nice, à Zouk Mikaël

Les membres et amis du club “Les Amis de la Suisse” ainsi que ceux de la Maison des Jeunes et de la Culture – Zouk Mikaël  et l’Institut Français de Jounieh se sont retrouvés le 24 février dans la très belle salle de ciné club de la MJC.

 

carnaval de nice

 

Pour nous plonger dans l’histoire multiséculaire du carnaval de Nice, Jean-Paul Fargier s’inspire de l’édition 2004 et son Roi de la clonerie. De batailles de fleurs en lancers de confettis, le film nous montre les rites réapparaître à l’identique chaque année, et clone donc à son tour cet éternel retour du même parcouru cependant d’un bon nombre d’erreurs et d’incongruités. Le carnaval de Nice, ses clones et ses mutants retrace ainsi les annales de ce père de tous les carnavals.

Une soupe à la farine, des crêpes et des beignets appelés « pieds de la chèvre », du fromage et du vin furent servis après le film !

DSC00862

DSC00883

DSC00896

Ambassadeurs, juges, avocats et représentants de la société civile discutent les lacunes du système judiciaire

Dans le cadre de ses activités autour du dialogue des cultures et des ateliers visant à résoudre les problèmes sociaux, et soulevant des questions humanitaires et culturelles, la Maison des Jeunes et de la Culture – Zouk Mikael, en coopération avec l’Ambassade du Mexique au Liban, a organisé une rencontre au sein du Ciné club sur le film dramatique et réaliste intitulé “Presunto culpable” (présumé coupable), le 25 avril 2012.


Ont participé au film S.E.M. Jorge Alvarez, ambassadeur du Mexique au Liban accompagné de son épouse, S.E.Mme Zoed Karam, ambassadrice du Venezuela , Me. Nouhad Naufal, maire de Zouk Mikael, un groupe de juges à leur tête le président Ghaleb Ghanem et les juges Jean Fahd, Elias Eid, Muhammad Murtada et Roukoz Rizk, ainsi que les anciens bâtonniers Ramzi Jreije et Haddad Amal. Ont également assisté l’avocate Denise Karam Abou Maachar, membre du conseil municipal de Jounieh , Dr. Jackie Maalouf présidente de DiaLeb, Marie-Chantale Sundberg, chef des affaires économiques de Lebanon Development Union (LDU), Davide Bernocci, directeur national de la Catholic Relief Services (CRS), Ramzi Hage, président de MEPI-LAA, l’avocate Brigitte Chelebian, directrice de l’Association Justice sans Frontières, Melkar el Khoury Awwad, membre de Foundation for Human and Humanitarian Rights, les membres du conseil municipal de Zouk Mikael et une grande foule de spectateurs.

Après l’accueil, la directrice de la MJC, Eliane Fersan, entama son discours en remerciant l’ambassadeur Alvarez et le félicitant pour “son courage de partager avec le public libanais la réalité des défauts qui affligent le système judiciaire au Mexique en mettant en relief le rôle de la société civile qui travaille à faire bouger le corps judiciaire et à mettre en vigueur l’autorité de la loi”, tout en soulignant l’importance des “systèmes qui exercent l’autocritique, ce qui leur permet de s’améliorer et d’apprendre des erreurs qui deviennent des leçons exemplaires”.

Par la suite, l’ambassadeur Alvarez exposa les péripéties du film qui traite du système judiciaire au Mexique, de ce qui l’entache et des éléments positifs à travers une histoire vraie qui peint la relation entre la magistrature et la police, les mécanismes de reddition de comptes, les mesures de transparence et la situation dans les prisons. M. Alvarez souligna que “la situation des prisons et le système judiciaire au Mexique sont, dans une large mesure, similaires à ceux du Liban, sauf que les outils de surveillance disponibles et le rôle de la société civile et des médias contribuent à faire tomber les barrières et à protéger les droits des individus.” La fin de ce film réaliste est heureuse puisque Toño Zuniga est acquitté et que la procédure des procès a été modifiée grâce à son cas.

Ensuite, Melkar el Khoury Awad de Foundation for Human and Humanitarian Rights a exposé le cas de Toño Zuniga, ainsi que les différents systèmes et les violations claires allant de l’arrestation, sa durée et le cours de son procès, affirmant que “la justice est le résultat d’un équilibre délicat entre le potentiel infini de l’Etat et les capacités individuelles limitées. Car en contrepartie du code pénal qui exprime l’autorité de l’Etat, le développement de la procédure législative a été instaurée comme une garantie de l’individu face à l’Etat. “

Soirée carnaval du club ”Les Amis de la Suisse” à Zouk Mikaël

Soirée carnaval du club ”les Amis de la Suisse” à Zouk Mikaël

 Bravant le froid et les intempéries, les membres et amis du club “Les Amis de la Suisse” ainsi que ceux de la Maison des Jeunes et de la Culture – Zouk Mikaël se sont retrouvés le 25 février dans la très belle salle de ciné club de la MJC pour assister d’abord à la projection du film “Orfeu Negro”, le chef d’œuvre de Marcel Camus, qui nous a transportés dans l’ambiance magique du célébrissime carnaval de Rio de Janeiro. Ce film de 1959, Palme d’Or au Festival du film de Cannes la même année, revisite le mythe d’Orphée et d’Eurydice en le transposant de Thrace à Rio pendant le Carnaval.

Suivit un intermède musical avec deux guitaristes allemandes, Susanne Hilker et Katrin Simon, en tournée au Liban à l’invitation du Kulturzentrum, qui reprirent avec beaucoup de bonheur certaines mélodies du film et notamment les fameux Carnaval da Manha e Felicidade, ces compositions de Antonio Carlo Jobim et Luiz Bonfa qui sont devenues des standards de la bossa nova et du jazz.

Un souper convivial réunit ensuite tous les participants dans la médiathèque de la MJC, où furent servies des spécialités culinaires suisses préparées généralement pendant la période du carnaval, à savoir la soupe à la farine à la mode de Bâle, ainsi que des beignets appelés “pieds de chèvre”. Et puisque la soupe eut ce soir-là autant de succès et particulièrement auprès du public libanais, en voici la recette:

Soupe bâloise à la farine:

Mise en place et préparation: env. 1 1/2 h

Pour env. 8 dl

5 c. à soupe de farine rôtir et bien faire dorer en remuant dans une grande casserole sur feu moyen. Baisser le feu, laisser tiédir la farine sur une assiette
50 g de beurre chauffer dans la même casserole
1 oignon, en fines rondelles faire suer env. 3 min, remettre la farine
1 litre de bouillon de bœuf mouiller, porter à ébullition en remuant au fouet, baisser le feu, laisser cuire doucement env. 1 heure en remuant de temps en temps
100 g de fromage (p.ex. gruyère) râper
Présentation: répartir la soupe dans des assiettes préchauffées, parsemer de fromage ou le servir à part.Suggestion: préparer la soupe sans oignons, décorer avec des anneaux d’oignons rôtis avant de servir.

et bon appétit!

« Un voyage au Mexique », un ciné-club mexicain inspirant à la MJC – Zouk Mikaël

En collaboration avec l’Ambassade du Mexique au Liban et sous le patronage de l’Ambassadeur du Mexique Son Excellence M. Jorge Alvarez, la MJC projetta “Las Buenas Hierbas ” en ciné club le vendredi 17 février à 20h00.

Ont assisté à l’évènement Son Excellence M. Lex Bartlem, Ambassadeur de l’Australie, Dr. Maroun Massad, membre du conseil municipal de Zouk Mikaël, Dr. Jackie Maalouf, présidente de Dialeb, M. Roberto Khatlab, directeur du Centre des Études et des Cultures de l’Amérique Latine (CECAL) à l’USEK, Mme Wafa Abed, présidente de l’Institut des Femmes Progressives (IPW), Mme Nada Hamzeh, membre du conseil de MEPI-LAA, Mme Claudia Maroun, attaché culturel à l’ambassade du Mexique et un nombre de cinéphiles.

Les Bonnes Herbes (Las Buenas Hierbas) est la dernière production de Maria Navaró (le réalisateur mexicain célèbre) parue en 2010. “Las Buenas Hierbas” est une histoire de la chimie du cerveau, de la chimie des plantes et des émotions humaines. Il s’agit de l’héritage herboriste mexicain et de la connaissance aztèque ancestrale qui conserve le registre des plantes et des remèdes à base de plantes qui guérissent l’âme humaine. Puissant et spectaculaire, il n’y a pas “deus ex machina”: commandant une ambiance à la fois moderne et un peu magique et réaliste, Novaró nous guide vers une fin inévitable à la fois triste et poétiquement parfaite.

“Las Buenas Hierbas” a déclenché une discussion animée dirigée par Eliane Fersan, directrice de la MJC, et S.E. Ambassadeur Alvarez au sujet de la femme avec le remède à tous ses amis mais qui ne pouvait pas se guérir. S.E.M. Alvarez introduit au public les anciennes pratiques mexicaines et une révérence à la puissance de la nature ainsi que l’héritage inestimable aztèque.

Si la musique vaut mille mots, un film vaut milles voyages, surtout lorsqu’il est suivi d’une discussion agréable. La MJC remercie tous ceux qui ont assisté à l’évènement et vous promets de nouveaux voyages et plus d’aventures autour du monde.