Posted by: Joelle El Bittar | October 24, 2012

Atelier sur «La participation des femmes aux affaires publiques»

Le Rassemblement Démocratique des Femmes, en collaboration avec la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) à Zouk Mikael, a organisé un cours de formation sur «La participation des femmes aux affaires publiques» pendant deux jours.

Un groupe de femmes activistes du Kesrouan et ses environs, plusieurs représentantes du secteur dans les partis politiques libanais et des femmes membres des conseils municipaux et des municipalités, des femmes juristes et des femmes dans les médias ont assisté à l’atelier. Cet atelier s’inscrit dans le cadre du «Programme des Droits des Femmes», qui vise à permettre aux femmes de participer à l’élaboration des politiques et des dialogues nationaux et être activement présentes dans les partis libanais. Les faits indiquent que les femmes libanaises sont encore systématiquement exclues de la participation dans les processus de prise de décision, même si elles ont participé activement et avec une haute responsabilité dans tous les soulèvements du monde arabe, y compris le Liban.

L’atelier comprenait quatre conférences. Caroline Succar a lancé les discussions sur la participation politique des femmes dans les traités internationaux ainsi que sur la question des quotas pour les femmes. Carmel Mhanna a discuté des réformes électorales.

La séance de clôture a été organisée avec Kholoud Ashram qui a soulevé la question des obstacles que rencontrent les femmes pour participer à la vie politique. En plus des conférences, un certain nombre de femmes ont partagé leurs expériences dans le domaine des affaires publiques, ce qui a donné aux femmes le sentiment d’être en mesure d’accéder et de parvenir à une participation en dépit de tous les obstacles.


Categories

%d bloggers like this: