Posted by: Joelle El Bittar | June 2, 2012

A l’honneur d’Antoine Rechdan « un poète dont les paroles combinent l’éclat de la lumière, et la révolution du croyant à l’inéluctabilité du changement »

Sous les auspices de S.E. Ministre de l’Information M. Walid Daouk, la Maison des Jeunes et de la Culture – Zouk Mikael, a organisé une cérémonie honorant le poète Antoine Rechdan au troisième mémorial de sa mort le 1 Juin 2012, en la présence du représentant de S.E. Ministre M. André Kassas, Député Me Neemtallah  Abi Nasr, Me Nouhad Naufal, Maire de Zouk Mikaël et Président de la fédération des municipalités du Keserwan-Ftouh, Mukhtara Josiane Khalil, Présidente de l’association des Mukhtars du Kesrouan-Ftouh, M. Sami Khoueiri représentant le Député Sami Gemayel, Père Tanios Nehmé, Président de l’Ordre Maronite Libanais, l’ancien Député Farid Khazen, Père Maroun Zoughaib représentant  l’Evêque Guy Boulos Noujaim, Crystel El-Chayeb, Secrétaire Générale de Lebanon Development Union, Dr. Jackie Maalouf, Présidente de Dialeb, Sarah Abou Sleiman, membre du conseil exécutif de MEPI-LAA, Dr. Hikmat Hnein, président du Liqaa Al-Ithnayn, Dr. Slava Shimin, Vice-Directeur du Centre Culturel Russe, des membres du conseil municipal de Jounieh et de Zouk Mikael et une grande foule de poètes, écrivains et hommes de lettres.

La cérémonie s’est distinguée par la mise en musique de dix poèmes dans l’album intitulé « Révolution et Parfum » choisis parmi les trois collections du défunt poète: « Parfum de Jounieh », « La Pierre de l’Abeille» et « Raisins de la neige », composés et interprétés par la soprano Consuelle el-Hage et le ténor Joseph Jabbour et distribués par Mario Nakouzi.

Elie Karash a ouvert la cérémonie par un mot sur « Antoine Rechdan, parrain de la parole, et celui qui a su mouler les lettres pour dessiner les mots qui traduisent ses sentiments de manière immortelle. »

Ensuite la parole a été à la directrice de la Maison des Jeunes et de la Culture, Eliane Fersan dans laquelle elle a noté que « ce travail honore la pensée d’Antoine Rechdan et marque dans nos esprits les mots du poète par le biais des deux voix de Consuelle el-Hage et Joseph Jabbour et représente une compétition sérieuse à ce qui est offert sur la scène artistique comme hérésies et délire musical. »

Puis le poète Habib Younis a parlé de sa relation avec Antoine Rechdan par à travers un long poème dans lequel il fit une réflexion sur son monde poétique.

Par la suite, le représentant de S.E. Ministre Daouk, André Kassas, a souligné que le poète « a joint par sa personnalité des poètes subtils et des passions mystiques. Qui l’a connu pouvait sentir sa transparence dans ses rapports avec autrui, quels qu’ils soient. »

Lors de la cérémonie un mot de remerciement a été également dit par le fils du poète, Melhem Rechdan, et plusieurs écoutes musicales ont été effectuées de chansons poignantes de l’album, entre autres «Donnez-moi une raison», «Ma terre», « J’attends mon amour » et « Tes yeux sont lumière ».

A l’occasion du troisième mémorial de sa mort: «Antoine Rechdan, un poète dont les paroles combinent l’éclat de la lumière, et la révolution du croyant à l’inéluctabilité du changement”


Categories

%d bloggers like this: