Posted by: Joelle El Bittar | May 29, 2012

« Industries créatives et société » : Forum euro-méditerranéen de l’EUNIC en Jordanie.


Les entrepreneurs culturels libanais ont partagé leur expérience et leur vision au Forum euro-méditerranéen de l’EUNIC en Jordanie, du 13 au 15 mai 2012.

Après deux jours et demi (du 13 au 15 mai 2012) de prises de contact, de discussions et d’élaboration de stratégies, 170 participants du monde arabe se sont mis d’accord sur l’importance d’investir dans les industries créatives, un secteur prometteur qui est trop peu développé dans la région.
Rassemblés autour du drapeau de l’EUNIC (Institut national de l’Union européenne pour la culture), le “Forum euro-méditerranéen sur les industries créatives et la société 2012” est une initiative pionnière, financée par l’Union Européenne et organisée par le réseau EUNIC-Jordanie.
Une nouvelle technique interactive,”l’espace ouvert”(Open Space) a été adoptée : les participants choisissent un thème de discussions, un horaire et un lieu – c’est une invitation ouverte aux participants à s’engager librement dans la session qui leur convient le mieux, et d’où ils peuvent partir quand ils le veulent. Par ailleurs, durant ce forum les participants ont été invités à définir les contours du futur projet de long terme de l’EUNIC MENA spécifiquement dédié au soutien des arts et des industries créatives.
Le Liban était représenté par une délégation conduite par le président de l’EUNIC au Liban, Dr. Dan Stoenescu, Premier secrétaire à l’Ambassade roumaine et représentant de l’Institut culturel roumain au Liban. Cette délégation rassemblait également des délégués du British Council et de l’Institut français du Liban, des représentants du secteur culturel et de différentes sociétés civiles tels que Maqamat Dance Theatre, la maison d’étition Dar Onboz, VAPA (Visual and performing Arts Association), La Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) Zouk Mikaël, Safadi Cultural Centre/German Dialogpunkt à Tripoli, l’association et la compagnie Zoukak Theatre, Lebanon Development Union (LDU), Berytech, Metropolis et l’Agenda Culturel.


À l’issue du forum, les participants ont décidé d’une série de recommandations visant à réguler et à promouvoir le secteur créatif, pour une politique gouvernemental culturelle plus claire et transparente. Ils ont aussi fait remarquer le besoin urgent d’un personnel compétent à diriger, dans tous les secteurs culturels, et le besoin aussi de ressources, tant humaine que matérielle. Ils ont également souligné le rôle des entrepreneurs du secteur culturel à redéfinir les politiques culturelles et celui de faire participer le secteur privé et les grands décideurs du monde arabe. Pour finir, les participants en appellent aux ministres de la culture de la région MENA, à prêter plus ample attention à ce secteur, et aux autorités à soutenir les industries créatives, en adéquation à la qualité du travail.


Categories

%d bloggers like this: