Posted by: Joelle El Bittar | May 5, 2012

Passionnée et rebelle,Mireille Saab conspire dans le monde des rêves avec “Une grappe de sable” (Ounkoud Ramel)

La Maison des jeunes et de la culture, Zouk Mikael a organisé la signature du livre «Ounkoud Ramel », une nouvelle publication de l’auteur prometteuse Mireille Saab, sous le patronage du Maire de Zouk Mikael, Me Nouhad Naufal et en présence du Directeur du département d’histoire à l’Université Saint Esprit de Kaslik R. Dr. Jean-Maroun Moughames, ainsi qu’un grand nombre d’auteurs et artistes.

Après sa note d’accueil, la directrice Eliane Fersan a souligné le rôle important de la Maison des jeunes et de la culture dans le soutien des industries créatives en boostant les capacités des jeunes talents et des entrepreneurs sociaux ; ce qui fait de cette maison la première institution municipale libanaise qui s’engage dans une mission pareille visant le développement humain durable ; l’affiliation du centre au réseau de  la fondation « Anna Lindh »  qui dérive du partenariat Euromed étant la cerise sur le gâteau.

 

Hisham Ajour, ingénieur et penseur, s’est posé plusieurs questions au cours de son intervention autour de cette « grappe de sable ». « Serait-il possible de faire une grappe de sable ? Toute grappe contient-elle des grains de sable ? Comment une grappe devient-elle sable ? », s’est-il demandé. Le poète et journaliste Habib Youness pour sa part a loué le style de Mireille Saab tout en prononçant les paroles suivantes : « elle saisit le sable avec une main de soie, et quand la fatigue l’envahit, la nuit se dévoile pour laisser couler l’ancre, comme le vin, sur ses papiers, goutte à goutte, rime à rime, mot à mot ». Quant au poète et auteur Elie Maroun Khalil, il félicita l’auteur douée Mireille Saab pour son esprit de révolte dans son aventure dans le monde artistique et pour avoir eu le courage de publier ses idées.

 

Mireille a récité quelques-uns de ses poèmes et a été chaleureusement applaudie par le public. Elle remercia le Maire de Zouk Mikael, Me Nouhad Naufal pour son patronage et son soutien continu accordé aux jeunes talents à travers la MJC et le travail assidu de son équipe. La clôture a couronné l’événement par une performance de la Mezzo-soprano aux quatre octaves Micha Matta qui a charmé le public par un poème chanté de Saab intitulé « Alkaka » (je te rencontre), composé par Habib Younes et arrangé par Christian Abi Rached.

Mireille Saab book signing video


Categories

%d bloggers like this: