Posted by: Joelle El Bittar | February 23, 2012

Le Capitaine Antoine Tohmé emporte le public de la MJC vers le mystérieux monde de Peer Gynt

Qui aurait dit qu’une séance d’écoute musicale attirerait un public d’une centaine et le transformerait en un seul corps qui interagit avec la musique fantastique d’Edvard Grieg ! Ceci n’a rien de nouveau, puisque la Maison des Jeunes et de la Culture – Zouk Mikael, reçoit pour la neuvième fois l’écrivain et le musicologue, Capitaine Antoine Tohmé, officier à l’orchestre militaire des Forces de Sécurité Internes, pour discuter et commenter l’œuvre musicale prodige« Peer Gynt».

Ont assisté à la séance la mukhtara Josiane Khalil, présidente de l’union des mukhtars du Kesrouan/Ftouh, la chanteuse zoukiote à la voix angélique Joumana Medawar, un nombre d’officiers et d’intellectuels et amateurs de musique classique. L’approche innovante et ingénieuse de Capitaine Tohmé  fait de cette séance une véritable discussion autour des images sonores dessinées par le poème symphonique du grand compositeur norvégien romantique Edvard Grieg.

A la fois concis et profond, le Capitaine Tohmé entame la séance par une introduction de l’histoire de la musique à travers les temps et s’attarde sur les secrets de la langue universelle et l’impact des différents courants artistiques et politiques sur son développement et sa propagation. Après une première écoute de l’œuvre, l’audience note les idées, images et sensations révélées par la musique pour ensuite les partager et les discuter ensemble avec une deuxième écoute de chaque acte. Le résultat : une audience surprise par sa capacité de s’engager dans un véritable dialogue qui transcende l’éloquence de la parole et de la langue. La légende de l’anti-héros norvégien Peer Gynt est désormais connue par notre public qui apprécie la mission de dialogue des cultures si chèrement avancée par la Maison des Jeunes et de la Culture – Zouk Mikael.

La MJC remercie ce grand artiste et musicologue zoukiote qu’est le Capitaine Antoine Tohmé, fils d’une ville qui n’a offert au monde de la culture que des grands comme Elias Abou Chabké, Antoine Kazan, Antoine Salameh, Joumana Medawar, Gaby Farah, Fady Abi Hachem et bien d’autres…

 


Categories

%d bloggers like this: