Posted by: ellefersan | November 11, 2011

Table-ronde avec Vlad Zografi et huit écrivains libanais

Table-ronde avec Vlad Zografi et huit écrivains libanais

 

 

Fidèle à sa mission visant à la promotion des échanges culturels et à la promotion des jeunes talents, la Maison des Jeunes et de la Culture – Zouk Mikaël, en collaboration avec l’Ambassade de la Roumanie au Liban et l’Institut Culturel Roumain, a organisé (samedi 5 novembre 2011) une table-ronde avec l’auteur roumain Vlad Zografi ainsi que huit jeunes auteurs libanais majoritairement francophones : Samia Khalifé, Randa Khattar, Marie-Josée Rizkallah, Mireille Saab, Etienne Damiens, Tony Danayan, David El Khoury et Bassam Loucas.

 

Eliane Fersan, directrice de la MJC, commença par remercier l’Ambassade de la Roumanie pour avoir offert cette opportunité d’interaction et de dialogue qui répond aux demandes des jeunes talents avec lesquels la MJC collabore. Elle salua aussi tous les participants pour leurs efforts continus malgré tous les défis auxquels les jeunes auteurs libanais font face.

 

 

 

Zografi a entamé la discussion en s’interrogeant sur l’existence d’une œuvre universelle, qui pourrait s’adresser à toute la création, et non seulement à l’homme, et a estimé que l’Odyssée représenterait un ouvrage qui toucherait les êtres vivants, parce qu’elle fait appel aux couches les plus profondes de ce qui est vivant. Ainsi, s’exprimant par la langue de Molière, les auteurs ont discuté de ce qui les pousse à les écrire et ont partagé leurs expériences dans ce domaine, et la table-ronde s’est métamorphosée en une sorte de café littéraire, modéré par Cynthia Abou Jaoudé, au cours duquel l’histoire roumaine, la politique au Moyen-Orient, le communisme, la liberté des artistes, l’expérience théâtrale ainsi que le fait d’être écrivain en Roumanie ou au Liban, ont été au menu des discussions. L’intervention du 1er secrétaire de l’ambassade roumaine, Dr. Dan Stoenescu, et du Directeur International des Programmes à l’Institut Culturel Roumain M. Ovidiu Miron, a clos le débat, proposant de garder le contact avec les participants pour une éventuelle collaboration dans le cadre d’un projet culturel au croisement des cultures roumaines et libanaises.

 

Par Marie-Josée Rizkallah

 

Les Participants: biographies des auteurs



Categories

%d bloggers like this: