Posted by: ellefersan | March 31, 2011

Youth Rise à Zouk Mikaël: «Nous voulons notre place à la table!”

Jeunes des quatre coins du monde se réunissent à Zouk Mikaël pour discuter des « Stratégies de Réduction des Méfaits » ainsi que la « Réforme de la Politique » relatives aux drogues :

«Nous voulons notre place à la table!”

Entre le 3 et 7 avril 2011, « Youth Rise » a organisé la XXII Conférence Internationale sur la réduction des méfaits qui a réuni des scientifiques, activistes, travailleurs sociaux, professionnels de la santé publique, personnes qui utilisent des drogues et des jeunes de plus de 80 pays différents dans le but de partager les connaissances et l’expérience ainsi que de discuter de nouvelles approches.

« Youth Rise », le seul réseau mondial de jeunes combattant pour réduire les risques et les dommages liés à la consommation de drogues, vise à donner une voix aux jeunes qui utilisent des drogues, ceux qui sont touchés par la politique de la drogue et ceux qui travaillent dans le domaine. « Nous voulons que vous sachiez que nous sommes ici, nous sommes actifs, et nous sommes prêts. Travaillez avec nous pour passer de la passivité au leadership, de la discrimination à l’égalité, et de la négligence à l’autonomisation », a déclaré Anita Krug, Coordinatrice Internationale de Youth Rise.

Afin d’atteindre cet objectif Youth Rise a réuni 46 jeunes de différents pays, du 31 mars jusqu’au 2 avril 2011, dans la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) à Zouk Mikaël. L’espace de la MJC a fourni aux participants un environnement adapté aux jeunes, où les idées et les expériences peuvent être partagées et des projets développés. Les participants sont venus de 18 pays différents couvrant tous les continents Europe, Afrique, Asie, Amérique et Australie.

Les deux premiers jours étaient destinés à renforcer les connaissances des jeunes participants à travers différents ateliers, portant sur les bases de la réduction des méfaits et la réforme de la politique des drogues, ainsi que discuter des exemples précis tels que le traitement à la méthadone pour les jeunes, l’Islam et la consommation de drogues, usage récréatif des drogues, le VIH et l’Hépatite C. En outre, des sessions ont été données sur le plaidoyer, le développement des projets et l’utilisation des médias.


Categories

%d bloggers like this: