Posted by: ellefersan | March 30, 2011

“Contes de l’âge d’or” perspectives d’un communisme comique à la MJC

SEM Tanase, Me Naufal et SEM GafoLa Maison des Jeunes et de la Culture – Zouk Mikaël, sous le haut patronage de l’ambassadeur de la Roumanie au Liban, Son Excellence M. Daniel TANASE, organisa un ciné club autour du film comique  « Contes de l’âge d’or » de Christian MUNGIU. Furent présents SEM Juan Carlos GAFO, Ambassadeur d’Espagne au Liban, Mme Elza FENET, Chef de la section politique, économique et presse culturelle de la délégation de l’Union Européenne au Liban, Dr. Dan STOENESCU, 1er secrétaire à l’ambassade roumaine, Me Nouhad NAUFAL, Maire de la ville de Zouk Mikaël, Crystel EL CHAYEB, Secrétaire Général de Lebanon Development Union (LDU) et une foule de cinéphiles.

Mme Eliane FERSAN, Directrice des programmes et des relations publiques à la MJC commença par introduire le contexte deSEM TANASE entouré par les membres de l'amicale libano-roumaine cette première collaboration avec l’ambassade roumaine qui se fit dans le cadre du mois de la Francophonie. SEM TANASE enchaîna par une présentation de la Roumanie et son héritage culturel français qui remonte au XVIIIème siècle, époque des Princes Phanariotes. Ensuite, Dr. Josef CHEMALY, Chef du Département d’Arts Visuels et Scéniques à l’Université Saint Esprit de Kaslik, présenta le film qui fut suivit par une discussion très animée portant sur les contes d’un communisme vu d’un angle oriental et européen.

SEM TANASE entouré par les membres de l'amicale libano-roumaineNommé pour 3 palmes d’or au festival de Cannes en 2009, Contes de l’âge d’or se compose de cinq histoires courtes liées entre elles par leur état d’esprit, leur structure narrative et leur contexte historique : la seule marque de voiture qu’on voit partout dans les rues, c’est la Dacia, fabriquée en Roumanie ; tout le monde survit en volant l’Etat ; il faut obéir aux ordres du Parti même s’ils sont illogiques et absurdes. Ces légendes à la fois comiques, bizarres et surprenantes, puisent dans les événements souvent surréalistes vécus au quotidien sous le régime communiste. L’humour fut à cette époque la bouée de sauvetage des Roumains et Contes de l’âge d’or tente de restituer cette atmosphère en montrant une nation luttant pour sa survie au quotidien face à la logique insensée de la dictature. “L’âge d’or” évoqué par le titre, c’est en effet le crépuscule de la dictature communiste de Ceausescu ; les “contes” en question sont les légendes urbaines, drôles ou terrifiantes que se racontaient à voix basse les gens ordinaires.


Categories

%d bloggers like this: