Posted by: Sola | January 8, 2011

« Mille et Une Couleurs » Exposition de Peinture de Zeina Houkayem – Novembre 2010

Dans le cadre charmant, simple et solennel du Foyer de l’Artisan à Zouk Mikael, « les Mille et Une Couleurs » de Zeina Houkayem invitent les spectateurs à s’engager dans ce monde coloré, à foncer au-delà des toiles, à chercher l’histoire qui repose derrière chaque tableau, à s’interroger sur la signification des lignes, la valeur des mouvements ainsi que sur les relations complexes qui se nouent entre les dégradations des couleurs.

Les tableaux de Zeina Houkayem, ravis de reposer sur les pierres des murs de ce beau foyer destinés à apprécier l’Art et la Culture, nous accueillent par un sourire en couleur, nous initiant à découvrir le secret qui les habite, le talent qui les a créés.

En fait, nous reconnaissons tous que, pour faire un tableau, il nous faut une toile, un pinceau, peut être un couteau, des couleurs et du talent. Mais ce que nous découvrons d’après les œuvres de Zeina Houkayem, est que l’artiste utilise les outils et le matériel cités ci-dessus, pour aller au-delà de soi, pour conjuguer ses sentiments au passé, présent, futur, pour exprimer ses visions, pensées, souhaits et pour mettre les lignes, les formes, la lumière, et les couleurs au service de l’ « Art ».

La palette de couleurs de la jeune peintre, la répartition des couleurs sur ses toiles, l’harmonie, le contraste et les dégradations des couleurs constituent un bouquet secret que nous tenterons de découvrir en nous promenant dans la salle d’exposition.

Pour certaines toiles comme « Conversation », « Cheval Bleu, « Danseuses bleues », « Ballade en couleur », notre attention serait concentrée sur les personnages, leurs expressions, leur mouvement, leur attitude. Le reste du tableau se fondrait dans l’harmonie des lignes et des touches colorées. 
Alors que dans les œuvres comme « Les Pêcheurs », « les 4 Saisons », « Spectacle », « Couple », « Le jeu », l’artiste fait preuve d’une mise en scène à la fois spontanée et sure, d’une intervention à la fois active et réelle.

D’autre part, certains tableaux comme « Danse et Amour », « Danse et Rythme », et « Solo » se caractérisent par des mouvements artistiques et colorés, où le pinceau de l’artiste  a laissé des empreintes à la fois sobres et imaginaires introduisant un rythme multicolore et dynamique. Là, les lignes et la répartition des couleurs dévoilent la perfection des bras étirés, des arabesques irréprochables et des attitudes typiques des gracieuses ballerines.

Par contre, « Coucher », « Lever », « Tempête » sont des œuvres exceptionnelles ou les gouttes de lumière s’assemblent sur les lignes de partage invisibles et se pressent à foncer vers l’intérieur de la toile, vers le centre. Dans chacun de ces tableaux, le spectacle baigne dans une lumière colorée traduisant l’effet du moment même, afin de convoquer le spectateur à interpréter la scène et d’y participer.

Quant à « La Joie », de point de vue composition et cadrage : tantôt contraste, tantôt disproportion. Ce tableau présente d’une part un mélange de lignes courbes et droites, lignes de force et lignes apaisantes. De plus, nous notons d’une part la fusion entre les zones claires et les zones obscures et d’autre part les touches de couleurs parfois sobres et parfois joyeuses.

Les tableaux de chevaux révèlent puissance et euphonie, mélange de zones claires et obscures, contraste entre les contours clairs et discernables et les centres transparents et lumineux.
A regarder l’œuvre du « Bouquet », le spectateur ne peut qu’admirer ces gouttes de peintures qui s’agglutinent en fleurs et débordent d’un parfum artistique vertical, orgueilleux et allègre.

Dans la majorité des tableaux exposés, Zeina Houkayem nous pousse à entrevoir la puissance du milieu des objets et des personnages mettant en relief les bords si précis qu’ils soient, et les contours parfois plus visibles que le centre, baignant dans une tangence floue, aléatoire mais toutefois poétique avec un background coloré et lumineux.

Enfin, les mots me manquent pour exprimer l’émerveillement causé par la fusion entre les œuvres d’art de Zeina Houkayem, cette jeune artiste promettant un succès exceptionnel et une carrière marquante et le cadre patrimonial du foyer de l’artisan de Zouk Mikaël, cette ville libanaise surprenante par son architecture, son environnement et la bienveillance de sa Municipalité qui respecte et valorise les talents libanais.

Par Maya Hokayem Khoury

L’éxposition “mille et unes couleurs” fut organisée par la Maison des Jeunes et de la Culture, du 24 au 28 novembre 2010 au Foyer de l’Artisan, Ville de Zouk Mikaël, en collaboartion avec le centre culturel Français de Jounieh.


Categories

%d bloggers like this: