Posted by: Sola | November 16, 2009

La Maison des Jeunes et de la Culture ouvre ses portes

Ahla w sahla », soyez les bienvenues sont les mots qui traduisent le sourire accueillant de l’équipe de la médiathèque de la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC).

Une ambiance de majesté et de finesse à la première vue de ce mariage de couleurs et de livres, de fabriques et de meubles, de lumières et d’ombres qui font de la MJC un endroit exceptionnel d’inspiration et de travail. Du jamais vu à l’échelle libanaise de médiathèques, la MJC renferme à la fois une bibliothèque publique de style par son meuble et moderne par ses équipements.

Plus de 30000 livres de toutes les disciplines constituent son fonds d’ouvrages, l’élève, le chercheur et le simple lecteur, sont tous bien servis chez nous. La sélection des ouvrages confiée à l’expert spécialiste Moyen-Oriental dans la science des manuscrits et d’authentification, Père Maccarius JABBOUR, permet aux visiteurs de la médiathèque de plonger dans un océan de littérature, de sciences et d’art qui satisfait tous les esprits.

La médiathèque est aussi un lieu de rencontre et de débats, c’est pour cela qu’un équipement télévisé et informatisé permet le lien avec le monde extérieur. D’ailleurs, les services Internet ne sont pas seulement offerts à travers les 22 stations installées dans la salle de lecture mais aussi à travers l’accès WIFI pour que vous puissiez savourer le « surfing » au confort de votre portable.
Tous les livres sont catalogués avec soin et précision, une station mise à votre disposition vous permettra de vérifier la disponibilité des ouvrages et leur statut. (Prêtés, hors prêt, réservés, disponibles, etc. …) Depuis l’inauguration de la MJC en avril 2009, l’équipe travaille comme une ruche d’abeille avec un nombre de bénévoles pour cataloguer le plus grand nombre de livres et d’ouvrages. Nouvellement, une deuxième donation de plus de 2 tonnes de livres et de matériaux électroniques ont été généreusement offertes par la ville de Rueil Malmaison dans le cadre de l’accord de jumelage qui prit naissance le jour même de l’inauguration de la MJC. Cet accord de jumelage assura aussi un échange d’expériences et d’activités entre la MJC et la médiathèque Jacques BAUMEL.
La première interaction post inauguration fut concrétisée par une formation à la gestion d’une médiathèque à laquelle j’ai eu la chance de participer en octobre 2009. Plusieurs autres visites verront le jour dans les mois prochains, alors que la collaboration est continue, et certainement de plus en plus efficace et profonde, via l’Internet et le contact parfois quotidien avec nos amis Rueillois.

Nos ouvrages couvrent toutes les tranches d’âges, de 3 à 80 ans, le pôle jeunesse/enfants est en voie d’équipement alors que le pôle jeunes/adultes est, pour une première étape, est ouvert au publique du mardi au vendredi, de 10 heures à 17 heures et les samedis de 10 heures à 14 heures. L’équipe de la médiathèque est à votre disposition pour vous informer sur les tarifs d’abonnements du lundi au vendredi de 10 heures à 16 heures sur le 09/213 217.

Suite à son inauguration, la MJC a organisé une série d’activités sociales, culturelles et éducatives : la première activité fut organisée en mai, dans le cadre de la semaine de la lecture, en partenariat avec le Ministère de la Culture et les groupes de scoutes : Animation, St. Michel et Scoutes Maronites ainsi que le Lycée  St Joseph des Filles de la Charité, l’école publique d’Abou Chabake et l’école St Michel. Des animatrices professionnelles sont venues animer des séances de lectures et de contes aux jeunes de la ville. Plus de 500 élèves ont participé à ces activités à la fois divertissantes et éducatives.

En juin et juillet, deux cours d’initiation à la langue italienne ainsi que des cours de mise à niveau en langue française et en mathématiques furent organisées. Deux conférences ont été données par Père Maccarius JABBOUR la première autour de la fin du monde en 2012 et les effets de la planète Nibiru et la seconde autour du parcours politique du ministre Philippe TAKLA, héros de l’indépendance et zoukiote. Mireille SAAB, jeune écrivaine libanaise, signa son livre « Sakanta Insaniyati », un livre amplement discuté sur les chaines de télévision libanaises et sur les pages des revues et magazines.

Aussi l’été présenta-t-il aussi aux jeunes enfants la possibilité d’interaction et de divertissement. Un ciné club pour jeune était organisé chaque samedi avant midi. Le film projeté était suivi d’une discussion avec l’animatrice et une séance de conte qui offrait aux enfants la possibilité d’explorer de nouveaux mondes et de nouvelles cultures.
Beaucoup de jeunes se retrouvaient les mardis après-midi pour une partie de scrabble animée sur le logiciel duplitop, importé récemment de France. Parfois, des «moins jeunes» rejoignaient le groupe pour participer à la chasse des mots. La MJC compte lancer un club de scrabble pour adulte. Tous ceux et celles qui seront intéressés de s’y inscrire sont appelés à nous contacter. Ce jeu de société est très enrichissant au niveau de la langue et de la mémoire.

Septembre et octobre virent la naissance d’un partenariat avec le Centre Culturel Française de Jounieh. Grâce à cette collaboration et au rapport amical avec le centre et toute son équipe, la MJC accueillit l’exposition de photos prises par la photographe libanaise Hayat KARANOUH inspirée de l’œuvre phare de Gibran Khalil GIBRAN : « Le Prophète ».
Pendant 15 jours, quatre établissements scolaires de la région envoyèrent leurs élèves pour visiter l’exposition et préparer des ateliers de travail dans leurs écoles autour de l’œuvre et de son auteur. Un vernissage suivi par la signature du livre de la photographe, eut lieu le 28 octobre, réunissant des hommes de lettres et des amateurs de la culture et du beau.
Toujours en partenariat avec CCF Jounieh, en novembre, et dans le cadre des activités culturelles de Beyrouth Capitale Mondiale du livre, la photographe et auteur-illustrateur  Katie COUPRIE anima une séance de conte avec les élèves du Lycée St Joseph des Filles de la Charité. Décembre eut aussi sa part de collaboration, Oui-Oui sauve Noël fut l’objet d’un ciné club pour enfants, animé par un jeune français qui prit le défi de faire vibrer un groupe de 160 enfants sur deux séances consécutives. Des discussions et des tours de magie ont suivi le ciné club ; une activité à reprendre sans doute.

Enfin, une séance d’écoute musicale commentée fut organisée en novembre autour de l’œuvre musicale exceptionnelle d’Hector BERLIOZ : « la symphonie fantastique ».


Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Categories

%d bloggers like this: